Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PEAUX-ROUGES Limoges
  • PEAUX-ROUGES Limoges
  • : Site d'information des Redskins de Limoges, collectif antifasciste informel et contre-culturel. Nous avons la conviction que si la première étape de la lutte antifasciste se joue bel et bien sur le terrain des idées, l'échéance suivante sera celle de la confrontation physique. Notre objectif est donc de sensibiliser les organisations et personnes à la nécessité de se préparer mentalement et physiquement contre le fascisme. mail: peaux_rouges@yahoo.fr
  • Contact

Radio

Liens locaux

  nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

Liens nationaux/Internationaux

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 23:06

Source: avotnom.

 

Le 18 novembre, Mikhail Norokha, jeune antifasciste de 17 ans, a été assassiné à Dnipropetrovsk (Ukraine). Son corps a été retrouvé à 8 mètres d’un immeuble de 16 étages abandonné. Sa mort est due à de multiples fractures et à une hémorragie interne qui ont résulté de sa chute. Bien qu’il soit tombé sur le dos, son nez était cassé et il portait aussi des marques sur le visage. On a aussi retrouvé des traces de gaz lacrymogènes sur ses habits et son manteau était déchiré ce qui est une preuve de plus que ce n’était pas un suicide. Mikhail avait encore sur lui son téléphone portable, ses papiers et de l’argent, les assassins ne lui ont rien pris.

Mikhail avait été agressé plusieurs fois par des nazis dans le passé. Il a été poignardé deux fois ces dernières années. (…) Les antifascistes de Dnipropetrovsk sont certains que ce sont des nazis qui ont causé cette tragédie.

 

NI OUBLI NI PARDON !

slaughter2017-copie-1.jpg

 

Partager cet article

commentaires