Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PEAUX-ROUGES Limoges
  • PEAUX-ROUGES Limoges
  • : Site d'information des Redskins de Limoges, collectif antifasciste informel et contre-culturel. Nous avons la conviction que si la première étape de la lutte antifasciste se joue bel et bien sur le terrain des idées, l'échéance suivante sera celle de la confrontation physique. Notre objectif est donc de sensibiliser les organisations et personnes à la nécessité de se préparer mentalement et physiquement contre le fascisme. mail: peaux_rouges@yahoo.fr
  • Contact

Radio

Liens locaux

  nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

Liens nationaux/Internationaux

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 19:27

Défilé en honneur du Maquis dans la manifestation du 14 Avril 2011

 

Honneur au Maquis

Le 10 mars dernier, on célébrait les 46 ans de la mort de José Castro Veiga, et l'on considère cet assassinat comme marquant la fin de l'action des maquis, bien qu'ils aient pratiquement disparus dès 1952, après que le PCE (Parti Communiste Espagnol, ndlr) révisionniste de Carrillo et de la Pasionaria (Dolores Ibarurri, ndlr) ait trahi ceux qui luttaient en les obligeant à se replier sans presque plus aucun appui. Ces gens qui luttaient furent capables de développer des activités révolutionnaires pendant plus de 25 ans.

Des gestes héroïques comme l'invasion du Val d'Aran resteront dans la mémoire révolutionnaire de notre peuple, l'opération baptisée « Opération reconquête de l'Espagne », représenta ce qui s'est fait de plus brillant et de plus héroïque dans l'histoire de la lutte de notre peuple contre le fascisme.

Rappelons quelques uns des noms de ces révolutionnaires héroïques : Manuel Girón, Marcelino de la Parra, Quico Sabaté, Ramón Vila, José Castro Veiga, et nous pourrions continuer jusqu'à nommer des milliers d'antifascistes qui participèrent à l'AGE et à l'invasion du Val d'Aran. Nous ne pouvons pas oublier leur lutte, nous devons nous en souvenir, les honorer et apprendre de leur expérience.
Comme nous ne pouvons pas non plus oublier les miliciens, les soldats et les civils qui furent perdus dans les entrailles de la guerre national-révolutionnaire contre le fascisme, en mettant en évidence ce qui nous touche de plus près, la défense de Madrid.

4.jpg

Ensuite, il est nécessaire de se souvenir des camarades qui laissèrent leur peau dans la lutte clandestine contre la dictature, comme par exemple José Humberto Baena, José Luis Sánchez Bravo et Ramón García Sanz, du FRAP (Front Révolutionnaire Antifasciste et Patriote, ndlr); et Juan Paredes Manot et Ángel Otaegui, de la gauche indépendantiste basque. L'image de ces camarades est celle de révolutionnaires exemplaires, une image qui jure avec celle que l'on essaye de nous vendre dans les médias bourgeois del típico “melenas progre” qui se manifeste par la démocratie et contre la violence; et « réussit » dans ce qui s'appela la Transition, finissant même par accepter publiquement le drapeau sang et or comme le sien. Ceux-là même qui sortirent avec le drapeau sang et or, renonçant à toute notre histoire de lutte, n'étaient rien de plus que des traitres à la classe ouvrière.

Mais nous ne voulons pas nous en tenir au passé comme simple revendication commémorative, la lutte révolutionnaire doit continuer de se nourrir des expériences passées. Car le système qui nous opprime est toujours le même, le capitalisme, et l'état espagnol est la suite de la dictature. La transition ne fut pas la rupture qu'elle aurait dû être, au contraire, elle supposa le triomphe du « continuisme », preuve en est que nous continuons avec le même système économique capitaliste, et même si la conscience du peuple n'est plus au même niveau qu'auparavant, ils continuent de réprimer de manière brutale les forces populaires; il n'y a qu'à regarder la situation en Euskal Herria (Pays-Basque, ndlr), la répression des conflits sociaux et l'existence de prisonniers politiques communistes.

Aujourd’hui le 14 Avril, à l'intérieur de la manifestation pour la IIIème République, nous allons réaliser un défilé en Honneur du maquis, mais pas seulement commémoratif, nous le faisons dans la perspective d'honorer et de continuer leur lutte, la lutte de la classe ouvrière.

 

HONOR Y GLORIA A LOS COMBATIENTES

 

(Traduit du site Reconstruccion Comunista: http://reconstruccioncomunista.blogspot.com/)

Partager cet article

Repost 0

commentaires