Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : PEAUX-ROUGES Limoges
  • PEAUX-ROUGES Limoges
  • : Site d'information des Redskins de Limoges, collectif antifasciste informel et contre-culturel. Nous avons la conviction que si la première étape de la lutte antifasciste se joue bel et bien sur le terrain des idées, l'échéance suivante sera celle de la confrontation physique. Notre objectif est donc de sensibiliser les organisations et personnes à la nécessité de se préparer mentalement et physiquement contre le fascisme. mail: peaux_rouges@yahoo.fr
  • Contact

Radio

Liens locaux

  nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

Liens nationaux/Internationaux

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

nom de l'image

28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 07:28

Article du Secours Rouge International

 

L’armée turque poursuit sa très large offensive faisant suite à l’attentat qui a fait 32 morts parmi de jeunes révolutionnaires turcs à Suruç, il y a une semaine.

Cette nuit, l’armée turque a fait feu contre les troupes des YPG au Rojava, du coté syrien de la frontière. D’abord vers 22h (heure locale), un tank a tiré des obus à sept reprises, dans le village de Zormikhar à l’ouest de Kobané. Vers 23h, un véhicule militaire des YPG a été visé par des des tirs nourris dans le village de Til Findire, entre Kobané et Tal Abyad. Une heure plus tard (nous vous l’annoncions dans notre direct) les YPG publiaient un communiqué dénonçant les deux attaques. Les YPG ont également déclaré qu’une attaque de tank avait déjà eu lieu le 24 juillet à 4h30 du matin, blessant 4 combattants FSA (Armée Syrienne Libre) à Zormikhar. Lors de cette première attaque, les YPG avaient laissé le ’bénéfice du doute’ à l’armée turque. Il apparaît clairement à présent que les attaques n’étaient -sans surprises- pas accidentelles. Les YPG ont averti que si l’armée turque recommençait, il y aurait des représailles. L’armée turque a nié cette attaque.

Au même moment, l’armée turque bombardait les zones de guérilla du PKK en Turquie et en Irak. Massoud Barzani, président (de droite) du Kurdistan irakien avait été fortement critiqué pour s’être abstenu de critiquer l’offensive turque, il a publié un message dans la soirée qui ne fait que confirmer à demi-mots un soutien aux opérations turques : "Nous avons vu une attitude positive dans les initiatives du gouvernement turc, malheureusement certaines parties sont trop arrogantes". Des milliers de Kurdes irakiens se sont rendus hier à Kandil pour former une chaine humaine autour d’une zone de guérilla (photo). L’armée turque a perpétré toutes ces attaques en prétendant une offensive générale contre Kurdes et Islamistes. Il est pourtant clair que l’Etat Islamique n’est frappé que de façon très marginale par les bombardements (des comptes Twitter officiels d’islamistes hilares félicitent l’AKP de ne frapper que des campements vides de l’EI). Selon des chiffres officieux, parmi les 810 personnes arrêtées lors des deux jours de raffles, 24 étaient des islamistes, et plus de la moitié d’entre eux ont déjà été relâchés.

Suites à tous ces affrontements, plusieurs députés AKP annoncent qu’ils veulent frapper d’illégalité le HDP, le Parti Démocratique des Peuples, qui est un front large reprenant de nombreuses organisations révolutionnaires. La Turquie a également convoqué un sommet extraordinaire de l’OTAN (dont elle est la deuxième armée) ce mardi, probablement pour mieux intensifier ses attaques contre les partis kurdes. La Maison Blanche a déjà fait part de son soutien à la Turquie dans les frappes contre le PKK.

Une bonne nouvelle quand même, les YPG/YPJ et les Brigades Burkan-al-Firat (Volcans de l’Euphrate) viennent d’annoncer la libération de la ville de Sarrin, grosse ville auparavant occupée par Etat Islamique au nord de Raqqa. Ils annoncent également de grosses progressions la nuit dernière à Hassaké où de nombreuses armes ont été saisies aux islamistes.

 

 

Turquie/Kurdistan : Attaques contre le PKK et les YPG, menace d’interdiction du HDP

Partager cet article

Repost 0
Published by REDSKINS Limoges
commenter cet article

commentaires